Art de se relier

Il s’agit d’établir une « vraie » relation de proximité, une relation d’égal à égal, s’approchant de l’équanimité.  Une relation d’être humain à être humain, simple et naturelle.

 Qu’est ce qui nous relie les uns aux autres ? Quelle est la base commune de tous êtres vivants ? Quelle est notre vraie nature qui nous permet de nous «  reconnaître » et d’entrer en relation les uns avec les autres ?

Sans reconnaître cette interdépendance de tout, il est extrêmement difficile d’entrer en relation.  En reconnaissant la nature interdépendante des phénomènes, cela nous permet d’être proche de soi et en même temps proche de l’autre. Ceci ne peut se faire qu’au niveau du ressenti de base que nous avons tous en commun.

A quel type de relation simple et naturelle pouvons nous faire référence  ? Lorsque nous voyons un bébé, nous sommes spontanément portés à lui apporter le soutien dont il a besoin dans sa fragilité.

Dans les sociétés anciennes traditionnelles, les relations familiales ou de voisinage, d’entraide sont naturelles, les gens sont encore très connectés à leur nature humaine, et peuvent très vite ressentir leurs propres besoins et les besoins des autres.

 

Dans nos sociétés occidentales, nous avons perdu le sens du fondement de la relation ce que les bouddhistes nomment la notion d’interdépendance.

 

On peut parler de cette notion d’interdépendance sous trois aspects :

 Relation a soi même :corps / esprit          Relation à l’autre : sujet / objet     et à un niveau plus profond : matière / énergie.

Les séances de coaching UD nous introduisent peu à peu à cette qualité fondamentale de la relation à nous-mêmes, aux autres et à tous les phénoménes .

Extrait du mémoire de Cécile "Unité dans la dualité"

©2018 by La maison du lotus. Proudly created with Wix.com